5 cruelles vérités qui vous rendront plus forts

_Two_ballet_dancers_jumping_079709_23

On me dit souvent, que la vie humaine est quelque chose de « passionnant ».

Vous savez, je pense, que celui, qui passe tout son temps dans son lit, à regarder le plafond et à se noyer dans le cholestérol ne saura véritablement partager cette opinion.
Nous avons tous des projets, des rêves et des envies : ça fait partie de la nature humaine. Mais ce qui est moins naturel, c’est notre inaction. Notre inaction par rapport à toutes ces choses dont on rêve et toutes ces hauteurs qui ne demandent qu’à être atteintes. Ce qui n’est pas normal ce n’est pas le fait de vouloir, mais le fait d’attendre que tout nous tombe du ciel un beau jour.
Mais vous savez, en réfléchissant, il n’est pas si difficile à comprendre, qu’aujourd’hui, ce genre de comportement n’est pas si inhabituel que cela. Nous voulons tout et rien à la fois. Nous voulons être heureux, mais préférons bien plus souvent attendre et espérer que le bonheur nous tombe du ciel plutôt que de courir après. En stagnant ainsi, on sombre peu à peu dans nos propres mensonges, que nous nous créons, afin de rendre la vérité moins pénible à supporter.
Malheureusement, un tel état d’esprit ne peut mener que droit dans un mur, mon expérience me l’a appris. Et j’ai cessé d’attendre. J’ai ouvert les yeux.
Voulez-vous savoir ce que j’ai découvert en décidant de prendre ma vie en main ? Eh bien, il y a seulement 5 choses à savoir. Ce sont aujourd’hui mes 5 commandements.

1er commandement : Les gens sont égoïstes, ils ne mettront jamais vos intérêts au-dessus des leurs


Que ça soit notre meilleur ami, notre frère, notre sœur ou même notre chien, il faut savoir, qu’en comparaison avec nos soucis, les leurs auront toujours la médaille d’or. Mis à part nos parents, qui vendront leurs corps et âmes pour nous aider (ce seront bien les seules personnes à le faire véritablement), nous serons toujours solo face aux incalculables problèmes de notre vie.
Oui, les gens sont égoïstes, même s’ils nous aiment sincèrement. Parce que l’amitié ou l’amour c’est avant tout un engagement de partage de bonheur et de malheur. Mais dans ce contrat, il n’a jamais été inscrit, que ces personnes-là devraient se soucier de nous plus qu’ils ne se soucient d’eux-même.

Certes, ils pourront nous écouter. Certes, ils pourront essayer de nous consoler et parfois même de nous donner des conseils. Mais ces gens-là ne seront jamais aussi investis dans notre vie comme on le souhaite : il y aura toujours un manque et un vide, que nous seuls pourrons combler.
Ainsi, il est important de ne pas attendre que quelqu’un vienne nous dire quoi faire et nous mâcher chaque pas. Tout simplement, parce que personne ne nous connait mieux que nous-même. Personne ne peut mieux savoir ce dont nous avons besoin mieux que nous-même.

Il ne faut surtout pas hésiter de nous lancer dans de nouveaux projets, de nouvelles idées et de nouveaux rêves : peu importe ce que disent (ou ne disent pas) les autres ! Il faut enfin prendre les rênes de notre vie en main, par nous-même, et ne plus avoir peur de nous salir ou de nous blesser en se jetant dans ce tas de boue. Parce que malgré tout ce que nous pouvons nous dire, personne n’est là pour faire le boulot à notre place.

2ème commandement : Vous n’arriverez jamais à être aimé par tout le monde


Eh oui, voilà une de ces tristes vérités, que j’ai réalisé il n’y a pas si longtemps que ça.
A force de « jouer sur tous les fronts », on finit par nous effacer. Peu à peu, pas à pas, on se transforme en une de ces poupées souriantes, qui change de couleur selon la personne qui joue avec. On perd notre couleur originale, et tôt ou tard, les gens finissent par nous rappeler, qu’on est pas aussi intéressant qu’on le croyait. Cela en vaut-il la peine ?
Dans ce monde, il y aura des milliards de personnages, qui prendront un immense plaisir à critiquer tout ce qui ne correspond pas à leurs visions des choses. Il y aura des tas de personnes, qui adoreront cracher sur notre manière de faire, de parler, de sourire, de marcher, de respirer et d’exister en général. La seule chose que j’aurai à dire sur ça, c’est qu’un aigle ne pourra jamais apprendre à un lapin l’art de voler.

De cette manière, personne ne pourra vivre notre vie mieux, que nous le pourrions en ce moment-même. Donc n’ayons pas peur d’être nous-même, d’agir de manière spontanée, purement en fonction de nos envies, qu’elles soient bêtes, folles ou nobles ! Il y aura toujours ceux, qui sauront les apprécier et d’en faire quelque chose de magique.

On m’a souvent dit qu’on attire seulement ce qu’on émane. Je suis tout à fait d’accord. Soyons donc tout simplement nous-même, n’ayons pas crainte de le montrer et certainement, on finira entourés par des gens aussi merveilleux que nous.

3ème commandement : Arrêtez de vous trouver des excuses


« J’ai encore du temps pour le faire», «je n’ai pas assez d’argent», « je me sens mal », « j’ai la flemme », « je n’y arriverai jamais » ou encore « si seulement mon parton n’était pas un connard », « si seulement les choses s’étaient tournées autrement »…On peut tous nous reconnaître dans ce genre de phrases innocentes. Mais ces petites idées de rien du tout entraînent souvent des conséquences d’une ampleur phénoménale.
Il est tellement plus facile de nous trouver des justifications « rationnelles » pour ne pas travailler ou pour ne pas avancer dans le sens souhaité ! Nous avons souvent des rêves et des envies, certes. Mais encore plus souvent, nous ne faisons strictement rien pour les réaliser. Sauf que les résultats ne viendront jamais frapper à notre porte si l’on ne les invite pas.
Parfois, il suffit juste de faire le premier pas, et la roue tournera par elle-même. Or, c’est justement ce premier pas qui nous semble si lointain et si inatteignable parfois. Il est donc important de se lever de son petit canapé et de tourner son esprit vers le résultat à atteindre.

Vous aimez écrire ? Commencer par rédiger rien qu’une page ! Vous voulez réussir vos examens ? Arrêtez de regarder vos séries préférées jusqu’au dernier moment et mettez-vous au travail ! Vous voyez, le mécanisme est assez simple : on a un but, donc on n’hésite pas à nous plonger entièrement dans le processus de sa réalisation.
Mais il y a pire encore ! Souvent, nos échecs sont mis sur le dos des autres : le professeur incompétent, une amie infidèle, les embouteillages sur la route… Je le faisais, moi aussi, pendant bien longtemps…Mais un beau jour, je me suis réveillée et me suis dit, qu’il était beaucoup trop simple d’accuser tout le monde, sauf le véritable criminel.
Ce qui nous arrive ne dépend que de nos propres agissements. Il ne peut y avoir de fautes autres, que les nôtres, dans nos défaites. Que ça soit par notre inaptitude ou par l’insuffisance des efforts fournis, le résultat ne dépendra toujours que de nous-même.

Ainsi, si l’on rate un examen, ce n’est pas parce que le sujet a été mauvais, mais tout simplement, parce qu’on n’a pas assez travaillé. Si l’on est en retard, ce n’est pas à cause des embouteillages, mais parce qu’on est souvent trop feignants pour prendre les transports en commun ou bien marcher.
Les personnes ayant déjà atteint tous leurs buts, ont la vie dont ils ont toujours rêvé. Beaucoup admirent jalousement ces résultats, en se disant « si seulement j’étais à leur place ». Mais peu de gens se rendent compte, que derrière cette facette de la réussite, se cachent de nombreux mois, voire de nombreuses années de travail acharné. Ceux, qui réussissent ont certainement compris ce principe depuis bien longtemps. Ils ne se cherchent pas de justifications inutiles pour « dévier » le travail, mais s’y jettent corps et âme : qu’ils soient chez eux ou dans la rue, en retard ou en avance, fatigués, malades ou mourants, ils continuent d’avancer et se dépasser encore et encore, jusqu’à la fin.

4ème commandement : La seule chose qui vous définit, ce sont vos actes


Oui, ce sont nos actes et rien d’autre. Beaucoup disent que ce qui compte réellement, c’est celui ou celle que nous sommes dans nos cœurs, dans nos pensées. Faux ! Dans nos têtes, nous pouvons être les personnes les plus drôles, les plus douces et les plus intelligentes, mais du moment que nous nous comportons comme des salopards, on sera réellement des salopards.
Que ça soit en amitié, en amour ou au niveau professionnel, beaucoup préfèrent de l’inaction, par peur d’échouer, ou par peur de déplaire. Cela nous mène souvent à cacher nos véritables ambitions, notre véritable caractère et surtout, notre potentiel.
Parfois c’est fait de manière consciente et préméditée, je n’y peux rien pour ces personnes-là, ils poursuivent certainement leurs propres buts qui me sont inconnus. A contrario, énormément de gens meurent d’envie de montrer aux autres leur véritable personnalité, mais inconsciemment, par peur de se faire refouler, ils font tout l’inverse.
Souvent, afin de laisser une opinion positive derrière soi, on essaie de nous adapter aux personnes qui nous entourent. Mais qu’est ce qui se passe, quand ces personnes sont le contraire de ce que nous sommes « au fond » ? Eh bien, très souvent, on cache notre « je » bien profondément dans notre esprit, et on se transforme en celui ou celle que l’interlocuteur veut voir devant lui. Et après, dans la plupart des cas, on le regrette (pour ne pas dire que ce genre de mise en scène est très fatigante au niveau mental).
Quand j’y pense, cette vérité est étroitement liée avec la vérité n°2, affirmant qu’il ne faut en aucun cas nous soucier de ce que pensent les autres à notre sujet.
Si l’on veut être heureux, il est très important de vouloir et de pouvoir extérioriser nos pensées, nos émotions et nos idées.
Vous le/la trouvez cool ? Dites le lui ! Vous êtes amoureux/se ? Dites-le à cette personne ! Quelque chose vous rend furieux/se ? Ne vous gênez pas, partagez ce sentiment (mais attention, à consommer avec modération !).
Avec ce procédé, la vie devient réellement plus simple ! Les émotions positives se multiplient et les négatives sont plus faciles à supporter. Essayez – le ! Soyez franc avec vous-même et les autres.

De nos jours la société est quelque chose de très hypocrite : peut-être je vais contre la système, mais j’aurai toujours plus de respect pour la personne qui me dit ouvertement ce qu’elle pense de moi, que pour celle qui me flatte de manière très fictive.

5ème commandement : Personne ne viendra vous sauver de votre vie


On rêve tous parfois de ne rien faire et que les choses se fassent toutes seules. Ça serait tellement magnifique d’avoir une sorte de génie auprès de soi, qui réalise nos vœux ! Vous voulez un bel appartement ? Et hop, en voilà un ! Vous voulez une belle carrière ? Abracadabra, vous êtes le/la plus connu/e dans le métier ! Malheureusement, il n’y a qu’Aladin qui a le droit à ça!
Comme je l’ai déjà signalé plus tôt, le seul acteur, qui peut vivre la vie qui nous est destinée, c’est nous-même. Notre vie ce n’est pas une chose, qu’on peut retourner au magasin, si elle ne nous convient pas, ou si elle est atteinte d’un vice.
On ne pourra jamais nous cacher de nos responsabilités et de nos problèmes : c’est une triste vérité. Si l’on veut être heureux et apaisé, la seule chose qu’on peut faire, c’est de leur faire face, de défoncer toutes les limites sur notre chemin et d’avancer. Il n’y a aucune personne dans ce monde, qui pourra nous épargner de ce qui nous attend plus loin sur le chemin. Ce qui doit arriver, arrivera de manière inévitable.
Plus tard, il y aura certainement beaucoup de douleurs, de problèmes et de larmes, mais il y aura aussi un équivalent de bonheur. J’ai toujours cru, que le hasard n’a pas sa place dans la vie : ce qui nous arrive n’a qu’un seul but : nous faire évoluer, nous rendre plus fort et plus résistant.

Tout ce qui arrive nous est nécessaire afin qu’on puisse nous construire comme bon nous semble, afin qu’on puisse trouver qui nous sommes réellement. Alors le fait de vouloir fuir les responsabilités et les ennuis, nous prive d’évolution personnelle que nous sommes tous parfaitement capables de réaliser.

***

Enfin, je trouve, que tout ce que je viens de dire vous est connu, mes chers lecteurs. Nous le savons tous au fond de nous. Mais parfois, nous nous rendons mieux compte des choses, quand une personne à part nous les fait signaler.
J’espère que cet article vous a été utile ! N’hésitez pas à faire partager votre opinion dans les commentaires, et de cliquer sur « j’aime » tout en bas de la page !

Je vous souhaite une vie très heureuse, et à bientôt !

olia

Publicités

2 réflexions au sujet de « 5 cruelles vérités qui vous rendront plus forts »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s